fbpx

Voici la peur de tous ceux qui désirent commencer une nouvelle activité sans être un vrai expert : la peur de perdre plus d’argent que l’activité ne va leur en faire gagner. C’est pourquoi dans cet article, nous nous posons la question de savoir si le dropshipping est vraiment rentable ou non. Sur la toile, on peut visionner de multiples vidéos de soi-disant experts vivant de leurs blogs et/ou de leurs sites web dropshipping. Or, on peut se demander de manière légitime : s’ils étaient autant riches qu’ils le prétendent, pourquoi faire des vidéos, des formations ou des articles pour nous offrir une multitude de conseils ? Cela peut évidemment prêter à confusion. En tout cas, à travers cet article, nous allons tenter de répondre à l’interrogation : le dropshipping en 2019 est-il rentable ? Peut-on vraiment devenir riche grâce à ce dernier ?

Quand on parle de rentabilité, il faut faire la somme des revenus générés puis enlever les charges. Si le résultat de l’opération se révèle être positif, cela signifie que le dropshipping est rentable. L’interrogation doit par conséquent être : quels sont les revenus possibles et les dépenses nécessaires avec le dropshipping en 2019 ?

Peut-on être rentable en dropshipping en 2019 ?

La réponse est incontestablement : oui ! En effet, il est possible de parfaitement gagner votre vie grâce au dropshipping en travaillant depuis chez vous. Malgré le fait que cette pratique comporte des points faibles comme par exemple les soucis de douanes, de TVA et la durée de livraison, elle offre vraiment la possibilité de tester un marché avant d’aller sur une vraie stratégie de constitution de stocks.

Prenons l’exemple suivant : un produit représente un coût d’un euro. Vous vendez ce dernier à vingt euros. Vous avez par conséquent ici une grosse marge qui vous permettra à coup sûr de pouvoir gérer les frais de douane, de TVA, les charges ainsi que la publicité. De façon logique, plus vous arrivez à vendre un produit cher tout en dégageant une marge conséquente et plus vous aurez un beau chiffre d’affaires.

Différenciez rentabilité et chiffre d’affaires

Parler en centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires est bien beau, mais si on est pas rentable et que les marges pratiquées sont infimes, on gagne au final peu, et on peut dans le pire des cas faire faillite. C’est pour cela que de multiples formateurs parlent seulement en chiffre d’affaires et non pas en rentabilité. Or, c’est bel et bien la rentabilité qui est le point le plus important. Pour l’obtenir, rien de plus simple. Il faut prendre :

  • Le chiffre d’affaires ;
  • Puis, vous enlevez la totalité des charges de votre société que sont les cotisations mais également le prix d’achat des produits ainsi que de la publicité, sans oublier votre salaire et tout ce qui s’en suit ;
  • Et vous avez alors votre rentabilité.

Par exemple, sur 100 000 euros de chiffre d’affaires en dropshipping, si vous n’optimisez pas votre business ainsi que vos marges, il est possible de toucher 5000 euros à la fin après avoir mis un peu d’argent de côté pour les dépenses à venir et les frais publicitaires. C’est pourquoi nous vous alertons au maximum sur les charges et les dépenses que peuvent avoir les personnes tentant le dropshipping.

En tant que indépendant, quels sont les charges dans le dropshipping ?

Pour définir votre rentabilité, concevez un tableau Excel. Inscrivez sur ce dernier les charges et cotisations, les impôts et cumuler vos frais afin de savoir si vous êtes rentables. N’hésitez pas à vous renseigner sur le web et à dénicher un modèle à télécharger.

Énormément de personnes décident de se lancer dans le dropshipping et sont satisfaits d’avoir eu mille euros de chiffres d’affaires. Or, ce derniers ne sont forcément rentables. Ainsi, il est nécessaire d’être un indépendant intelligent du dropshipping en gérant parfaitement son business et en suivant de manière rigoureuse sa rentabilité. En tant qu’auto entrepreneur, n’ayant pas l’ACCRE (aide à la création ou à la reprise d’entreprise), un pourcentage de charges sera effectif, un autre pour les impôts mais aussi un autre pour par exemple la CFE (un impôt) ainsi que d’autres organismes de gestion d’entreprise. À cela, il ne faut pas oublier d’intégrer les frais de douane, la TVA d’import, le coût de vos produits ainsi que l’incontournable publicité. Vous pourrez alors voir si vous êtes rentables ou non avec ces différentes opérations.

Les individus faisant des centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires sont des entrepreneurs aguerris. Or, certains de ces derniers vendent à la limite de la perte afin d’essayer d’afficher des chiffres énormes. Voici le souci majeur du dropshipping. Il faut savoir que si vous franchissez le plafond de l’auto-entrepreneur, il faut alors passer en véritable entreprise. Malheureusement, dans ce cas, les charges seront nettement plus conséquentes. Ainsi, se dégager un salaire sera encore plus compliqué. Le dropshipping en 2019 offre en tout cas vraiment la possibilité de bénéficier d’une vie tout à fait confortable. Retenez que cette pratique permet de réellement s’initier au e-commerce avant de débuter la création d’une autre activité nettement plus rentable telle que par exemple la création d’une agence marketing, la formation ou la conception d’une vraie PME.

Quelles sont les dépenses liées au dropshipping en 2019 ?

Comme n’importe quelle création de société, il faut investir des dizaines/centaines d’euros afin d’obtenir les fruits de votre travail et pour gagner de l’argent. Quelles sont les différentes charges d’un site web dropshipping en 2019 ?

Tout d’abord, le coût de la plateforme

Voici le coût majeur lié à votre activité de dropshipper quand vous vous lancez. Effectivement, que vous choisissiez la solution française Dropizi ou son concurrent canadien Shopify, ces différentes options de création de sites dropshipping marchent toutes les deux avec un abonnement. C’est pourquoi, chaque mois, il est nécessaire de régler un abonnement pour l’utilisation d’une boutique dropshipping. Ce montant peut être d’un peu moins de trente euros chaque mois si vous vous engagez sur une durée d’une année entière (comptez 27 euros chez Dropizi par exemple). Si vous prenez l’offre sans engagement, il est possible de vous désabonner quand vous le souhaitez mais il vous faut par contre ajouter dix euros tous les mois (ce qui correspond donc à 37 euros chez Dropizi).

Ces différents frais sont généralement les plus importants à supporter quand vous débuterez. Une fois que vous générerez des centaines/milliers d’euros de chiffre d’affaires sur votre site, cette somme sera par contre une simple goutte d’eau comparée à vos revenus.

Ensuite, les dépenses liées au marketing

Quand on aborde le sujet du marketing en e-commerce, on pense essentiellement à la publicité sur les réseaux sociaux que sont Facebook, Instagram, Twitter ainsi que Snapchat. Ces différentes dépenses offrent la possibilité d’attirer bon nombre d’internautes sur votre site web. Effectivement, en concevant deux ou trois publicités, il est possible de cibler l’audience vous intéressant et d’amener les internautes à se rendre sur votre boutique de vente en ligne. Il faut savoir que si vos produits s’avèrent être compétitifs et votre site internet pertinent et efficace, vous effectuerez des ventes.

C’est vous seul qui allez choisir le montant que vous désirez investir dans le marketing. Ainsi, si vous prenez la décision d’investir cent euros de marge afin d’être rentable (et nous parlons ici de marge et non de chiffre d’affaires), c’est uniquement si vous arrivez à générer plus de marge que de dépenses que votre activité de dropshipping pourra être rentable.

Frais de paiement : autre aspect qui va générer des frais pour votre activité

Afin d’offrir la possibilité de générer des ventes sur votre site web, il faut intégrer une alternative de paiement e-commerce. Sachez que la plateforme Joptimisemonsite a fait un point complet sur les diverses options de paiement e-commerce présentes sur le marché français. Retenez qu’il y a des solutions qui sont à abonnement, tandis que d’autres ne le sont pas. Les alternatives par abonnement pratiquent une commission moins haute que les options sans abonnement. Logique.

C’est pourquoi, si vous êtes juste par rapport au budget, il est possible de faire le choix d’une option e-commerce sans abonnement. Si vous désirez investir plus sur le long terme, nous vous recommandons de faire le choix d’une solution par abonnement puisqu’elles sont en règle générale plus rentables (puisqu’il y a moins de frais), quand vous générerez des centaines et des centaines d’euros de chiffre d’affaires.

Ne pas oublier les frais annexes

Si vous faites le choix d’ouvrir votre activité en auto-entreprise, sachez que les frais annexes seront presque nuls. Effectivement, afin de créer cette activité, vous n’aurez rien à régler et en ouvrant un compte bancaire dans une banque en ligne comme par exemple Fortuneo ou Boursorama, vous n’aurez aucuns frais bancaires. À contrario, si vous faites le choix d’un statut particulier comme une EURL, un SASU ou autre, il est nécessaire d’investir et par conséquent de payer les différents frais liés à cette ouverture d’activité. Outre cela, il vous faut aussi régler un expert comptable, en règle générale sous forme de frais mensuels.

Et enfin, pour ce qui est des revenus ?

Afin d’obtenir un dropshipping rentable, il est nécessaire de générer plus d’une centaine d’euros de chiffre d’affaires et surtout il faut posséder un taux de marge pertinent. Si vous concevez un site web dropshipping avec un fournisseur comme Aliexpress ou BigBuy, vous allez pouvoir choisir la marge (et par conséquent la somme) que vous désirez obtenir. C’est pourquoi, si vous vendez un produit qui est vendu cinquante euros sur Aliexpress et que vous le vendez cent euros sur votre site, vous ferez cinquante euros de marge à chaque vente. Vos différents frais seront par conséquent vite comblés, avec seulement quelques ventes.

Comment faire afin de pérenniser un site web en dropshipping ?

Faire durer une boutique de dropshipping sur le long terme est une mission assez ardue. Si tel est votre souhait, deux options s’offrent à vous :

  • Négocier un contrat d’exclusivité ou acquérir une licence de distribution. Effectivement, vous pouvez trouver un fournisseur fiable avec lequel il sera possible de négocier la vente exclusive des produits, comme par exemple en négociant un contrat d’exclusivité. Sachez que certaines boutiques achètent également des licences de distributions (comme par exemple les Produits Marvel, Disney, Adidas etc.) pour bénéficier de l’autorisation formelle de vendre des produits de ses marques. Zappos fait cela par exemple.
  • Basculer vers un modèle avec stock : voici l’option la simple. Quand votre concept est validé en dropshipping et surtout, quand vous savez le volume de ventes de vos produits phares, il est bénéfique de faire du stock pour optimiser : les coûts d’achats et par conséquent la profitabilité, les délais de livraison et enfin, la qualité des services de façon générale.

Concevoir une boutique avec stock et baisser les délais de livraison de votre boutique est un tout autre sujet. Bref, désormais, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur la rentabilité du dropshipping en 2019.